13 janv. 2019

La fille d'avril d'Annelise Heurtier, Casterman, 2018

Il n'y a pas si longtemps, dans les années 60, la vie des jeunes filles était loin d'être envieuse ! Aide aux tâches ménagères, abandon des études pour se marier et fonder un foyer, pas de choix et peu de place à l'émancipation et à la rébellion.
Dans ce décor bien défini, Catherine se découvre une passion pour la course à pied et apprécie l'espace de liberté qui s'ouvre dans son corps et das sa tête dés que les foulées s'accélèrent.
Mais tout cela est il bien raisonnable pour une jeune fille ?
C’est le temps des questions et des choix pour Catherine : se pliera-t-elle au cadre qui lui est imposé ou bien laissera-t-elle ses envies prendre le dessus ?
A travers cette fiction, avec cette héroïne intelligente et en avance sur son temps, c’est tout l’affranchissement de la condition féminine qu’évoque Annelise Heurtier. Finalement la course à pied n’est qu’un prétexte pour mieux nous rappeler la nécessaire évolution des mentalités.
Et comme à son habitude, à force de documentation et de références, l'auteur nous offre un roman engagé qui porte un message fondamental.
Un regard dans le temps intelligent et capital.

27 déc. 2018

P.O.V. de Patrick Bard. Syros, 2018

L'addiction au cybersexe : un sujet très glissant auquel s'attaque Patrick Bard dans son dernier roman P.OV (Point Of View). 
Un enjeu littéraire à haut risque mais savamment relevé. 

Alors qu'il est en train de télécharger un film de super héros, un lien vers une vidéo porno s'affiche sur l'écran de l'ordinateur de Lucas. Si la scène le sidère, elle lui procure aussi une émotion totalement inédite. et c'est pour retrouver cette sensation que Lucas continue de regarder des vidéos pornos de manière compulsive, jusqu'à devenir complètement dépendant.
Sa chambre, son écran, deviennent alors son seul et unique refuge.

A l’âge de la construction de soi et de son identité sexuelle, cette descente aux enfers ne sera pas sans dommages collatéraux. Plus dure sera la désintoxication et plus longue sera la reconstruction …
Un roman à la fois déroutant, complexe et parfois nauséeux mais auquel on s’attache sans jamais vouloir le lâcher. 

Un roman qui questionne, qui nous place face à nos responsabilités mais qui a GRANDEMENT mérite d’exister !

Le mur des apparences de Gwladys Constant. Le rouergue, 2018

Dans la cour du lycée, les filles les plus populaires sont-elles aussi fortes qu'elles veulent le laisser paraître ? 
Quand la chaise de Margot reste vide et que l'on apprend son suicide, alors qu'elle était belle, riche et talentueuse, c'est l'incompréhension totale. 
Justine, son souffre douleur jusqu'alors, veut démêler tout ce qui a pu être dissimulé, tous les recoins les plus obscurs et toutes les incohérences qui vont se révéler. 
En utilisant une alternance de présent / passé, en creusant la puissance psychologique de ses personnages, Gwladys Constant nous immerge dans une histoire complètement contemporaine soulevant de graves thématiques et déconstruisant les façades derrière lesquelles chacun cache ses souffrances.
La révélation ultime est prévisible mais malgré tout, nous sommes tenus en tension par une force émotionnelle qui nous saisit jusqu'au dénouement.
"La vérité est un piège, on la réclame, mais, au fond, qui peut la supporter?"

22 déc. 2018

Swap de Noël #13

Etre née en fin d'année, c'est deux fois plus de chance d'être gâtée  !

Après le swap anniversaire, est très vite arrivé le swap de noël. 

Une surprise de taille  dés l'ouverture du carton avec cet ESCAPE SWAP patiemment concocté.  Sans savoir ce qui se cachait dans les boites et sous le papier, j'étais déjà très très emballée ! Un format exceptionnel qui se suffisait à lui même  ! 

Quelle belle idée  !!
ESCAPE SWAP !!!


J'ai attendu l'aide de mes explorateurs pour m'aider à découvrir ce colis mystérieux... 

Peu d'indice pour démarrer mais rapidement, le tube pailleté nous a fait de l'oeil et on a trouvé le premier 'parchemin" qui nous a un peu guidé. 


Et puis tout c'est assez vite enchaîné : un post-it caché au milieu du carnet de voyage,  un puzzle à assembler, 



une carte postale à reconstituer, un cadenas à décrypter, des lettres coloriées à organiser.... 








Bref, on s'est régalé, on a rusé, on a déduit, on a grignoté... et on a trouvé la clé !







Un swap ludique, plein d'ingéniosité, qui nous a sacrément amusé et qui m'offre des lectures que je vais dévorer ....



..... et une dédicace qui me fait  chavirer !


Merci Sophie

Un swap génialement  très inspiré et qui m'a enchanté !!



Sauvages de Nathalie Bernard. Thierry Magnier, 2018

Tuer l'indien dans l'enfant pour en faire un véritable canadien ; pari évidemment impossible mais malheureusement tenté au milieu du XIXème siècle dans de terribles pensionnats outre atlantique.

Il ne reste que 60 jours à tenir à Jonas avant de quitter cet enfer mais ces derniers jours vont être terribles. 
Entre injustice, éducation aux méthodes méprisantes, découvertes écœurantes, cris, souffrance, dangers, chasseurs sanguinaires, lutte pour survivre... on comprend son agitation, sa révolte, son départ précipité et son besoin de crier sa liberté.

Une lecture parfois éprouvante pour ce thriller mené avec brio et au final un superbe roman a valeur de témoignage historique pour un peuple qui mérite tout notre respect.

21 déc. 2018

Swap d'anniversaire #12

**Evidemment ! **

Evidemment, que le colis a pris le temps de traverser les frontières !
Evidemment, je l'attendais impatiemment.


Evidemment, il me colle au coeur et à la peau ...


...il me colle même aux baskets !




**Evidemment  !**


Merci Carole, 
pour ce colis et pour toute ton énergie partagée !

Indéfiniment, ...évidemment...


19 déc. 2018

Ueno park d'Antoine Dole. Actes Sud , 2018

Au japon, Hanami est la célébration des cerisiers en fleurs. 
Autour de huit adolescents, Antoine Dole nous propose de vivre ce grand rassemblement à la fois contemplatif et apaisant.
Dans le Ueno Park, le spectacle traditionnel est beau et s'oppose pourtant à ceux qui cassent les codes du Japon actuel.
Les histoires se suivent et nous touchent différemment, mais toutes restent poétiques ... jusqu'à se réunir en une seule.

La symbolique de l’Hanami est évidemment très forte pour que nos ados se réinventent et renaissent.

Un livre à la résonance particulière, à la fois d'une richesse intime et d'une grande révolte intérieure.

Loukoum mayonnaise d'Olivier Ka. Le Rouergue, 2018

Grave et drôle à la fois, Loukoum mayonnaise est une sacrée, mais réaliste, histoire de famille !
Victor est déchiré (parfois littéralement) entre ses deux grands-mères qui se vouent une jalousie et une haine communes. 
Objet ( finalement officieux) de leur mésentente, pris entre deux familles, otage de deux cultures, victime innocente de points de vue irréconciliables, il ne sait plus vraiment qui lui veut du bien. 
Et même si les crêpages de chignons sont plutôt amusants, la situation reste tout de même consternante.

Nous voilà du coup avec entre les mains un roman habile, construit sur des oppositions constantes. Mais un roman savamment mené où l’on marche sur un fil d’équilibriste ne sachant jamais de quel côté nous risquons de déraper (farce ou gravité ?).

Un roman surprenant et très intelligent !
Entre les loukoums et la mayonnaise, je me suis bien régalée !

22 oct. 2018

L'espoir sous nos semelles d'Aurore Gomez. Magnard, 2018

Parfois je me suis dit que ce trek version « téléréalité » manquait de crédibilité et puis ... je me suis laissée porter. Après tout, nous sommes sur une île fictive alors autant ne pas essayer de chercher à établir un lien avec du concret !

Tous les participants se sont inscrits dans cette aventure avec l’espoir de changer de vie. Pour Juno, cet espoir est d’autant plus grand que la victoire est le seul moyen de donner un nouveau départ à sa famille plongée dans un gouffre sans fin.
Dans sa détermination, Juno est forte, courageuse, elle encaisse les coups bas des autres concurrents, les aléas de la nature sauvage, compose avec les tactiques de ceux qui veulent à tout prix gagner, trouve de l’énergie dans sa solitude, se débrouille avec son équipement rudimentaire, résiste malgré la douleur quotidienne... et toujours elle repart avec une véritable volonté.


Ce roman est une aventure humaine hors-norme dans laquelle on se jette parfois en apnée.
Le trek n’est finalement pas une fin en soi, mais une véritable course vers un très beau destin.

The Hate U give de Angie Thomas. Nathan, 2018

Seule une auteur noire américaine pouvait écrire avec tant de sincérité et de justesse les discriminations quotidiennes toujours actuelles des populations afro-américaines.

Il est question de racisme, de guerre des gangs, de corruption, de bavure policière, d'injustice, de colère, d'impuissance, de politique, de militantisme, de religion... D'une bataille permanente que Starr doit assumer du haut de ses 16 ans.

Chapeau pour ce roman qui agite les consciences.
Chapeau pour ces personnages à part entière qui ne tombent jamais dans les stéréotypes.


Les quelques longueurs que j'ai pu trouver, je les ai vite oublié pour me plonger dans ce livre engagé avec intérêt et respect.

A lire et à faire lire !