22 oct. 2018

L'espoir sous nos semelles d'Aurore Gomez. Magnard, 2018

Parfois je me suis dit que ce trek version « téléréalité » manquait de crédibilité et puis ... je me suis laissée porter. Après tout, nous sommes sur une île fictive alors autant ne pas essayer de chercher à établir un lien avec du concret !

Tous les participants se sont inscrits dans cette aventure avec l’espoir de changer de vie. Pour Juno, cet espoir est d’autant plus grand que la victoire est le seul moyen de donner un nouveau départ à sa famille plongée dans un gouffre sans fin.
Dans sa détermination, Juno est forte, courageuse, elle encaisse les coups bas des autres concurrents, les aléas de la nature sauvage, compose avec les tactiques de ceux qui veulent à tout prix gagner, trouve de l’énergie dans sa solitude, se débrouille avec son équipement rudimentaire, résiste malgré la douleur quotidienne... et toujours elle repart avec une véritable volonté.


Ce roman est une aventure humaine hors-norme dans laquelle on se jette parfois en apnée.
Le trek n’est finalement pas une fin en soi, mais une véritable course vers un très beau destin.

The Hate U give de Angie Thomas. Nathan, 2018

Seule une auteur noire américaine pouvait écrire avec tant de sincérité et de justesse les discriminations quotidiennes toujours actuelles des populations afro-américaines.

Il est question de racisme, de guerre des gangs, de corruption, de bavure policière, d'injustice, de colère, d'impuissance, de politique, de militantisme, de religion... D'une bataille permanente que Starr doit assumer du haut de ses 16 ans.

Chapeau pour ce roman qui agite les consciences.
Chapeau pour ces personnages à part entière qui ne tombent jamais dans les stéréotypes.


Les quelques longueurs que j'ai pu trouver, je les ai vite oublié pour me plonger dans ce livre engagé avec intérêt et respect.

A lire et à faire lire !

D'une petite mouche bleue de Mathias Friman. Les fourmis rouges, 2017


Petits apprentis scientifiques, après lecture de cet album qui fourmille de détails, le cycle de la vie et de la chaine alimentaire n’auront plus de secret pour vous ! 

C’est l’histoire d’une mouche, puis celle d’une grenouille, d’un serpent, d'un corbeau, d’un renard ... chaque animal mangeant celui qui le précède. 

Classique me direz- vous !
La qualité de cette histoire en randonnée est bien plus subtile que cela : l’art est là !


Des illustrations crayonnées, une touche de bleue distillée aux bons endroits et tout prend une autre dimension.
Les rimes apparaissent, une ritournelle s’installe et on se régale de la précision de ce petit bijou esthétique.


Et quand la boucle est bouclée ? Il ne reste plus qu’à recommencer !

26 sept. 2018

Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot. Thierry Magnier, 2018



72 heures, c'est le temps dont dispose Irène, 17 ans pour revenir sur sa décision d'accoucher sous X.
72 heures où elle revit ce moment de plaisir qui va accrocher une petite graine dans son ventre.
72 heures où les souvenirs d'enfance, les joies, les traumatismes, les éclats vont refaire surface. 
72 heures tangibles, de confessions, de certitudes, de doutes, de force et de vulnérabilité. 
72 heures pour nous assurer qu'à 17 ans on peut avoir mûrement réfléchi a décision et envisager les conséquences.

72 heures, c'est le laps de temps où Irène avance comme un funambule, à la fois si jeune et si mature.
72 heures pour sceller le destin d'un nouveau-né et, quel que soit le choix, il impose le respect.



Subtil, intime, mesuré, ce très beau roman, sans jugement, est d'une émotion intense.

Comment sortir indemne de cette lecture vibrante ?

31 août 2018

Deux minutes en moins de Marie Collot et Nancy Guilbert. Magnard, 2018

Deux ados. 
Deux drames. 
Un passé que l'on ne peut pas réinventer. 
Un thermos de thé. Un visage cabossé. Un deuil. Une tonne de culpabilité. Un professeur de musique.
De la douleur. De l'isolement. Un étonnant perroquet. Des relations humaines tout en subtilité. 

Des haïkus. De la musique. Du partage.

Une reconstruction. 

Si cette histoire m'a mis la larme à l'oeil, c'est tout simplement parce que c'est beau !
Un véritable ascenseur émotionnel, condensé de douceur et de de douleur.

Une histoire sans fausse note.
Un livre qui donne envie de vivre, tout simplement !

-GROS COUP DE COEUR-

Sept jours pour survivre de Nathalie Bernard. Thierry Magnier, 2017

Je me suis laissée piéger par cette fiction entraînante, voir même parfois haletante. 

Je me suis retrouvée dans la peau d'une ado kidnappée par un psychopathe dans une cabane isolée au milieu de l'immensité d'un bois canadien enseveli sous la neige. 
Je me suis retrouvée dans la peau d'une maman affolée à qui on a enlevé son ado sur le trajet  quotidien du collège.
Je me suis retrouvée dans la peau d'un père inquiet, impuissant, emprisonné derrière des barreaux.
Je me suis retrouvée dans la peau d'une femme flic, motivée, pressée par les premières 48 heures cruciales.

Sept jours pour survivre est une histoire , certes romancée, mais jamais trop exagérée.
De quoi la rendre crédible d'autant qu'elle aborde la véritable histoire des amérindiens au XX° siècle au Canada.

Bref, j'avais amené ce livre pendant mes vacances au Canada et c'était vraiment le moment idéal pour se plonger dans ce récit perspicace et vraiment bien mené.

Trouble vérité de E. Lockart. Gallimard jeunesse, 2018

Alors celui là n'était pas prévu dans ma PAL des vacances, mais il m a bien surprise.
Une construction élaborée, des héroïnes hors norme, des manigances assez terrifiantes....
On se trouve complètement troublé tout au long de la lecture qui impose une gymnastique d'esprit pas toujours évidente et une attention permanente, tant la construction est particulière et le contenu dérangeant.
Une ambiguïté constante, un après/avant, des indices à ne pas négliger, des identités psychologiques fortes et complexes à la fois merveilleuses et terrifiantes,
Bref, ce thriller intrigue et tient en haleine...
Avouez que vous êtes tentés de lire.., hein ?

11 juin 2018

Miss Dashwood : nurse certifiée. Gwenaëlle Barussaud. Fleurus, 2016

Pas facile d'être la nurse de deux enfants qui se sont jurés de faire déguerpir les prétendantes au bout de 10 jours ! 
Comme les précédentes, Miss Daisy ne va pas échapper au caprices et sournoiseries de Godefroy et Charlotte de Granville !
Où sont donc leurs bonnes manières ? 
Ces enfants turbulents ne correspondent décidément pas au modèles de références que Miss Daisy à étudié à la "Perfect children academy".
Entre gaffes, disputes et dressage de marcassin,  Miss Daisy va même envisager de jeter l'éponge et de retraverser l'atlantique pour rentrer chez elle !

En voilà un livre savoureux qui ne manque pas de rythme ! C'est frais, vif, drôle et on passe, en compagnie de Miss Daisy et de ces deux diablotins, un bon moment de lecture. 
Sacrée miss Daisy, ingénieuse et déterminée, ses aventures ne sont pas finies !

6 juin 2018

Où êtes-vous ? Barroux. Seuil, 2017.

Quand on est le roi d'un peuple nombreux, on peut décider de jouer à ce qu'on veut . 
Et quand on s'ennuie, quoi de mieux que d''envisager une grande partie de cache-cache ? 
C'est facile, c'est amusant et tout le monde peut participer !

Allez hop, le roi des animaux compte jusqu'à 100 pendant que les autres n'ont qu'à trouver une bonne cachette. 
Mais il est fort le roi, il arrive à trouver l'oursin au fond des océans et même la mini puce du Mozambique. 


Voilà que la partie est terminée ;  certains ne manqueraient-ils pas l'appel ?

Après une première approche ludique, la chute est inattendue et carrément sérieuse. On se laisse surprendre par un étonnant renversement, consciencieux et subtil.
N'ayons pas peur d'éveiller les consciences et osons-le le faire avec une drôle d'histoire et de douces illustrations !
Un album enrichissant, un pari réussi !

3 juin 2018

Tous les oiseaux savent de Claire Mazard. Oskar, 2017

Résumer ce livre ... difficile.... 
Une vie de jeune coloniale en Afrique en 1950.
Mais pas que ...
On est rapidement affecté par une cruelle relation mère-fille. Un lien tendu et autoritaire, un silence permanent fait d'indifférence et de soumission.
Et puis, subitement Emmy est renvoyée en France pour vivre chez sa grand-mère.
Alors, on devine. On devine un secret bien gardé, une douleur perceptible, sans vraiment pouvoir l'imaginer.

2014, on retrouve Emmy en France, installée à Paris, chineuse, silencieuse et sauveuse de sans abris. Une vie généreuse envers les autres mais toujours faillible pour elle.
C'est une rencontre bouleversante qui va faire resurgir tous les douleurs de l'enfance, le secret inconsciemment dissimulé et le poids à porter. 

Ne pas en dire trop... laisser le lecteur être troublé par un roman qui mérite de se lire jusqu'au bout. 
Apprécier l'écriture à la fois sèche et pudique.
Croire en la résilience. 
Ecouter les oiseaux pour supporter son chagrin.