12 juin 2016

Jan / Claudine Desmarteau. Thierry Magnier, 2016

Quel sacré caractère, Jan ! 
Une gamine pas plus haute que 3 pommes, mais qui du haut de ses 11 ans a déjà une personnalité bien trempée et des idées bien arrêtées. Dés sa naissance, elle est née avec les poings serrés et pas question pour elle de se laisser marcher sur les pieds ! Elle a du caractère la demoiselle, elle est sacrément désarmante, mais elle a surtout la force de croire que tout peut s'améliorer.
Il faut dire que sa vie n'est pas bien rose et qu'elle se retrouve bien désarmée devant les enguelades de ses parents quand son père rentre à  la maison avec quelques verres de trop dans le nez.
Et puis il y a son petit frère, celui qu'elle veut préserver de la violence du quotidien et qui en retour lui offre toute sa douce naïveté.
Arrive le jour de trop, celui où papa rentre bien amoché et où maman claque la porte. Tout s'embraye alors très vite, les services sociaux, le foyer, la famille d'accueil, la séparation de la fratrie ... Mais Jan a une idole : Antoine Doinel le héros des 400 coups de  François Truffaut et comme lui, elle croit que tout est possible, qu'au bout  du chemin il y a la mer, comme le signe d'un nouveau départ.

Jan c'est une gamine pleine de tripes qui nous apprivoise dés le début : son langage insouciant, sa révolte sauvage, ses espoirs enfantins et cette énergie tourbillonnante qui nous renvoie en plein visage l'incroyable réalisme d'une société.
Jan, c'est une échappée belle, une volonté de fer .. tout en tendresse. 
Comment ne pourrait-on pas s'attacher à cette gamine insoumise ? Alors, on tourne les pages avidement, on avale le bouquin et on cautionne cette aventure jusqu'aux derniers mots.
Un lueur d'espoir, un très beau roman.


Retrouvez l'avis de ma copinaute 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire