14 avr. 2015

Didgeridoo / Frédéric Marais. Les fourmis rouges, 2014


Le travail de Frédéric Marais est toujours remarquable. Il a cette faculté, avec une infime palette de couleurs, de retranscrire une ambiance, une intensité, une lumière... et c'est avec dextérité qu'il nous transporte ici aux origines du monde.
La technique graphique se suffit à elle-même. Des traits, des lignes, des pointillés, ... nous sommes au cœur de la culture aborigène, celle dont la profondeur bat au cœur de l'immensité de la Nature sauvage.
Au plaisir des yeux, s'ajoute la qualité du texte. Concis et poétique, il nous raconte la légende fondatrice d'un peuple et d'une musique.
En quelques pages tournées, nous plongeons au cœur d'un conte intense en suivant le courage et la volonté du premier enfant sur terre, celui qui grâce à sa sérénité et sa sagesse réussit à faire briller de étoiles dans nos yeux. 
Un album puissant et artistique : magnifique !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire