1 nov. 2015

Janis est folle / Olivier Ka. Le Rouergue, 2015

Janis et Titouan ; mère et fils.
Ensemble, ils ne font qu'un.
Mère fusionnelle instable et bipolaire, Janis entraîne son fils dans ses délires, dans la fuite de sa propre vie et dans sa folie.
En cavale, dans leur épave, ils roulent, ils galèrent, ils errent ... bringuebalés au milieu de la misère et des émotions russes de Janis qui oscille entre extrême euphorie et  sombre désespoir.
Titouan, pourtant habitué, voudrait comprendre, essaye désespérément de la déchiffrer, tente de la rejoindre dans son univers, se rebelle avec rage parfois, mais seule sa mère détient sa propre clé.
Et puis d'un seul coup, Janis change de cap et met un terme à cette déroute en allant à la rencontre de ses origines et en provoquant la vérité. Une vérité tragique, qui serre le cœur et remue l'estomac.

Si la relation mère/fils est parfois dérangeante et que le texte est tout en  dureté et en noirceur, cet amour inconditionnel n'en est pas moins touchant et parfois délicat. Ce lien qui les unit, si authentique et excessivement dévastateur.
 
Un roman sombre, très sombre mais d'une grande beauté.
Un roman qui ne laisse pas de répit.
Un roman difficile à digérer.

Retrouvez l'avis de ma copinaute Pepita

Aucun commentaire:

Publier un commentaire