26 sept. 2018

Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot. Thierry Magnier, 2018



72 heures, c'est le temps dont dispose Irène, 17 ans pour revenir sur sa décision d'accoucher sous X.
72 heures où elle revit ce moment de plaisir qui va accrocher une petite graine dans son ventre.
72 heures où les souvenirs d'enfance, les joies, les traumatismes, les éclats vont refaire surface. 
72 heures tangibles, de confessions, de certitudes, de doutes, de force et de vulnérabilité. 
72 heures pour nous assurer qu'à 17 ans on peut avoir mûrement réfléchi a décision et envisager les conséquences.

72 heures, c'est le laps de temps où Irène avance comme un funambule, à la fois si jeune et si mature.
72 heures pour sceller le destin d'un nouveau-né et, quel que soit le choix, il impose le respect.



Subtil, intime, mesuré, ce très beau roman, sans jugement, est d'une émotion intense.

Comment sortir indemne de cette lecture vibrante ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire