5 juin 2016

Les fragiles / Cécile Roumiguière. Sarbacane, 2016

Il y a des gamins qui commencent dans la vie avec les mauvaises cartes en mains.
Andrew fait parti de ceux-là.
Comment faire ?
Comment faire pour avancer dans la vie quand la figure paternelle est violente, raciste, méprisante ... et que sa mère est trop jeune et trop paumée ?
Comment faire quand les reproches deviennent de plus en plus fréquents car Drew ne correspond pas aux attentes de son père. Trop doué à l'école, pas assez sportif, pas assez viril.
Comment ne pas s'enfoncer dans le mutisme et la mutilation ? 
Comment sortir de cette spirale infernale ? 
Il y bien la belle et jeune Sky, mais elle est si indomptable ! 

Si le drame final est annoncé dés les premières lignes, il nous hante au fil des pages alors que Cécile Roumiguière s'applique à remonter le fil du temps jusqu'au jour où tout à basculé.

Une histoire au sujet complexe et lourd, où chaque personnage apparaît dans toute sa vulnérabilité.
Un roman qui s'appuie sur la réalité d'une société sans céder à la facilité.
Mais au fond, une histoire d'amour brut qui laisse en chacun de nous une certaine amertume et un immense fragilité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire