16 janv. 2013

Le coeur n' est pas un genou que l'on peut plier / Sabine Panet, Pauline Penot. Thierry Magnier, 2012.


Sur le thème du mariage forcé : un roman plein de vitalité.

La famille d'Awa est arrivée en France à sa naissance grâce à l'aide financière d'un cousin africain. En retour de quoi, Awa devra se marier à ses 16 ans avec l'ainé des fils du bienfaiteur.
Mais quand on est ado, bonne élève en classe de première, et que l' on a toujours vécu en France, difficile de découvrir le pot aux roses, de le comprendre et d'accepter les coutumes africaines ancestrales.
Avec l' aide de sa tante Dado, de son espiègle petite soeur et en contactant le futur époux au Sénégal via Facebook, on sait bien qu'une solution sera trouvée et que le père d' Awa ne pourra résister à cette horde de femmes !

Un roman plein d' humour (voir d'ironie), loin de tout préjugé et complètement ancré dans une tonalité contemporaine pour aborder de grandes questions sociales.

On se régale des joutes verbales à coup de proverbes africains, des longues tirades de L'école des femmes de Molière, des répliques qui font mouche, de la singularité des personnages, ...
Une sympathique découverte, un très chouet' moment de lecture, et encore je ne vous dis pas tout ....

2 commentaires:

  1. Merci pour cette chronique ! Juste une précision: les auteures sont Sabine Panet (avec un P) et Pauline Penot. Bien à vous !
    Sabine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'empresse de corriger cette coquille !

      Supprimer