25 mars 2015

Moi devant / Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec. Père Castor, 2015.


Ils sont 3. 
3 inséparables qui marchent, marchent, marchent... dans la ville, le long de la plage, dans la savane, dans la forêt, sous le soleil ou sous la pluie, en passant par Londres et même New-York.
Et toujours en file indienne : le grand Léon devant, Max le moyen  au milieu et Rémi le plus petit, tout en fin de peloton. De sorte finalement, que derrière Léon et sa grande taille, les 2 autres ne voient pas grand chose du paysage. 
Mais un ballon de baudruche qui passe dans le ciel les interpelle. Ils le suivent mais veulent tous le voir. Et chacun à son tour de passer en position de premier de la file et d'apprécier cette nouvelle vision de leur environnement et des responsabilités qui reviennent au chef de groupe. C'est lui qui guide les autres, qui prévient des dangers et qui contrôle la situation.
Est-ce cela le rôle du plus grand/de l'ainé ? 
Mais rester le plus petit, c'est pas mal non plus,... On se sent protégé, on nous raconte des histoires, on nous tient la main.... 
Finalement, quelle est la meilleure place ?
Tout en simplicité et en efficacité, un album tout doux entre les mains qui interroge et rassure sur l'envie de grandir et le besoin de toujours se sentir accompagné et entouré.
Chouet' !



4 commentaires:

  1. Pas d'hésitation, Pépita !
    Fonce les yeux fermés !

    RépondreSupprimer
  2. Ah ah ....les places sont elles interchangeables ???
    A découvrir à la lecture ..
    ;-)

    RépondreSupprimer