31 janv. 2017

Quand il fait nuit d'Akiko Miyakoshi. Syros, 2016

A l'heure où la nuit tombe, bien blotti dans les bras de maman, un petit lapin rentre chez lui. 
La tête posée sur l'épaule de sa mère, avant que ses yeux ne se ferment doucement, il observe...
Il observe, le temps d'une ballade nocturne et paisible, les commerçants qui ferment leur boutique ; il voit des personnes qui rentrent chez elles, il imagine des scénario  à travers les fenêtres illuminées , il devine des silhouettes qui se faufilent...
Comme tous les habitants de la ville, l'heure arrive alors de se glisser dans son lit, la tête pleine de rêves dans un profond état de quiétude.
La qualité du trait au fusain d' Akiko Miyakoshi donne tout son sens à cette histoire. Grâce à la finesse de ses illustrations, l'auteur maîtrise avec brio cette atmosphère de fin de journée, où le silence se fait et où la ville hésite entre ombre et lumière.

Une histoire à savourer juste avant de se coucher : remarquable !

Retrouvez l'avis
de ma copinaute Pépita


Aucun commentaire:

Publier un commentaire