20 juil. 2017

Le bonheur est un déchet toxique de Manu Causse. Thierry Magnier, 2017

Nathanaël a accompagné son père jusqu'à ses derniers jours sur son lit d'hôpital. A son décès, il croyait rejoindre sa tante et ses cousins dans la banlieue lyonnaise, mais sa mère, dont il ne connaissait pas l'existence, refait surface et demande sa garde. 
L'ado débarque alors en pleine campagne, un milieu hostile où il découvre tous les engagements bios et  écologiques de sa mère vegan et sa lutte contre l'installation d'une décharge. Quel grand écart avec ses origines !
Après le rejet, le mutisme et l'opposition, Nathanaël va finir par apprécier ce nouvel environnement et surtout la jolie Zoé ...
Bien sur l'engagement écologique  est au coeur de ce livre, mais pas que ! Il est aussi question d'un deuil à réaliser, d'une relation à construire, d'une chronique d'un monde rural et de l'évolution d'un ado déraciné.
Au coeur de ce débat de société, j'ai adoré la complicité entre Nathanaël et son père. Même absent, il est toujours là dans un coin de sa tête pour lui prodiguer de bons conseils et l'aider à avancer.

Un roman militant où, avec une pointe d'amusement, Manu Cause s'engage brillamment. 

Alice, sensibilisée...

Retrouvez l'avis 
de ma copinaute Pepita

Aucun commentaire:

Publier un commentaire