22 juin 2015

#Bleue / Florence Hinckel. Syros, 2015

Pourquoi devrait-on souffrir ? Il est si simple de passer entre les mains de la CEDE (Cellule d'Eradication de la Douleur Emotionnelle) pour que le monde redevienne beau, que les contrariétés s'effacent, que les deuils s'amenuisent, que la douleur psychologique disparaisse...


Aucun affect ? Est-ce réellement une vie ? L'indifférence, la platitude des sentiments, le bonheur garantit, la protection émotionnelle, est-ce réellement la solution pour un monde meilleur ?
L'association SOS (SOuvenirS) refuse cette maîtrise des sentiments et n'a qu'un but : RESISTER et éviter l'oblitération de la CEDE.
Si  dans ce roman Florence Hinckel nous questionne sur l'éthique et le sens de la vie, l'intrigue construite de façon binaire (opposition des deux parties), reste peu surprenante. 
Si l'on espérait assister à une rébellion active, on manque un peu d'action et l'essentiel du récit tourne autour de l'histoire d'amour entre Astrid et Silas.
Classique, l'écriture contribue aussi sûrement au peu d'emballement que j'ai eu pour ce livre. 

Retrouvez l'avis de mes copinautes Kik et Pépita

Aucun commentaire:

Publier un commentaire