10 mars 2016

Robin des graffs / Muriel Zurcher. Thierry Magnier, 2016.


Il y a Nora, commissaire, et son mari, éducateur spécialisé.
Entre les deux il y a une enquête sociale.
Une enquête qui réunit Sam et Lilibelle.
Le premier, marginal, recherché par la police, tague la nuit, incognito, sur les murs de Paris, les illustrations d'une édition de l'Arche de Noé. Il espère que ce projet fou le libérera d'un souvenir éprouvant de son enfance.
La seconde a fugué de son foyer pour enfants et cherche à se faire adopter. Elle est carrément craquante dans sa spontanéité et avec son langage innocent parfois désordonné. Et, pas plus haute que 3 pommes, elle l'a décidé : Sam sera sa nouvelle famille.

La rencontre entre les deux est osée mais leur attachement est immédiatement réciproque. Ensemble, leur quotidien de cabossés semble un peu plus chaleureux, un peu moins douloureux.

Quel bonheur cette lecture ! Ce roman est plein de vie, de bonté, d'espoir et d'une belle humanité.
Bien sûr on s'attache à Sam et Lilibelle, mais aussi à tous ceux qui gravitent autour d'eux et qui, comme ils le peuvent, les protègent et les aiment.

Magnifique !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire