6 sept. 2015

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre / Ruta Sepetys. Gallimard, 2011

La seconde guerre mondiale et ses immondicités, une nouvelle fois.
La déportation en Sibérie de milliers de lituaniens, victimes d’un pacte entre l’Allemagne et la Russie.

Dans un terrible huis clos, entre entassement dans des wagons, survie dans des camps, hurlements, morts, famine, survie, …on suit l’itinéraire de Lina et sa famille arrachés sans explication à leur confortable vie.
Rien n’est épargné ni la douleur, ni la souffrance, ni les conditions glaciales du pôle nord , ni la pénibilité des travaux obligatoires, ni le sadisme des officiers russes, ni la rage de la résistance.
Un récit qui nous happe et nous bouleverse, tellement ce pan de l’histoire, aussi affreux que la déportation des juifs, n’est que peu connu. S’il s’agit d’une pure fiction, elle n’est malheureusement pas bien loin de l’exacte réalité, l’auteur s’appuyant sur  un épisode de l’histoire de sa propre famille.
De la haine, de l’incompréhension mais aussi de l’amour, de la solidarité, ce récit est empreint de tant de bouleversements émotionnels, qu’il ne peut laisser indifférent.

Voilà là le combat et l’espoir d’êtres humains déshumanisés, qui cherchent au plus profond d’eux à sauvegarder leur conviction coûte que coûte : magnifique !
Retrouvez l'avis de mes copinautes Nathan et Bouma

Aucun commentaire:

Publier un commentaire